Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ma Commune / Services communaux / Personnel / Offres d'emploi / Recrutement – Conseiller en prévention/Responsable de la planification d’urgence !
Actions sur le document

Recrutement – Conseiller en prévention/Responsable de la planification d’urgence !

1. Description de la fonction

Le conseiller en prévention assiste l'employeur (la commune et le CPAS), les membres de la ligne hiérarchique et les travailleurs pour l'application des dispositions légales et réglementaires relatives au bien-être des travailleurs lors de l'exécution de leur travail et de toutes les autres mesures et activités de prévention. Il a une fonction de conseil vis-à-vis de l'employeur, de la ligne hiérarchique et des travailleurs. Il assiste l’employeur dans la conception d’un plan global de prévention dans lequel s'inscrivent les plans annuels d’action.

Il assume également les missions du fonctionnaire chargé de la planification d'urgence (commune). Il est spécialement chargé de la gestion de crise et de la planification d'urgence. Le FPLANU anime les travaux de planification d'urgence et pilote l'accomplissement des tâches de la Cellule de Sécurité Communale dans les différentes étapes du cycle du risque. En situation d'urgence, il siège au Comité de Coordination et conseille l'autorité compétente.

Description des tâches de la fonction

Conseiller en Prévention

  • Assister l’employeur et la ligne hiérarchique dans l’identification des dangers.
  • Assister l’employeur et la ligne hiérarchique dans l’analyse et la quantification du risque d'exposition aux dangers détectés.
  • Collaborer avec le SEPPT dans l’analyse des causes à l'origine des maladies professionnelles.
  • Analyser les projets de chantiers et remettre un avis en matière de prévention.
  • Etudier les facteurs influençant les accidents ou les incidents.
  • Etudier les déclarations d'accidents de travail, et en déduire des mesures de prévention pour les situations ultérieures.
  • Rendre un avis au sujet des instructions d'utilisation des produits dangereux, équipements de travail, prévention d'incendie...
  • Rendre un avis concernant les résultats de l'analyse des risques.
  • Rendre un avis à l'employeur concernant les aspects qui peuvent avoir un impact sur le bien-être des travailleurs.
  • Rendre un avis relatif à l'hygiène des lieux de travail.
  • Rendre un avis relatif à l'organisation des lieux de travail, aux facteurs d'ambiance, aux équipements de travail, aux produits dangereux, aux équipements collectifs et individuels...
  • Rendre un avis sur la conception ou la modification d'un nouveau lieu de travail.
  • Rendre un avis sur l'aménagement d'un nouveau poste de travail ou de la modification d'un poste de travail en adéquation avec la réglementation sur le bien-être du travail.
  • Rendre un avis sur l'environnement de travail.
  • Rendre un avis sur les procédures à suivre en cas de danger grave et immédiat.
  • Accompagner l'employeur dans la priorisation des mesures de prévention à mettre en œuvre et dans l'application des mesures de la loi du bien-être au travail.
  • Collaborer avec le conseiller en prévention psychologue dans le cadre de l'analyse de la charge psychosociale.
  • Collaborer avec le personnel technique de l'administration pour étudier avec eux les mesures de préventions relatives aux chantiers.
  • Collaborer avec le service externe de préventions du bien-être au travail.
  • Collaborer avec les personnes de confiance de l'administration.
  • Collaborer avec les représentants des organisations syndicales.
  • Collaborer avec les représentants des sociétés d'assurance.
  • Communiquer de manière claire et compréhensible tant de manière orale ou écrite et en rapportant les données de manière correcte.
  • Conseiller l'employeur au sujet des actions qu'il entreprend pour appliquer les principes de la loi du bien-être au travail.
  • Conseiller l'employeur sur les mesures à prendre pour éviter les risques d'accident de travail, de maladie professionnelle...
  • Conseiller l'employeur sur les mesures de sécurité et prévention à prendre, les équipements de protection à mettre à disposition, à la suite des accidents de travail.
  • Conseiller les agents concernant la posture qu'ils adoptent sur les lieux de travail.
  • Participer à l'élaboration des plans de formation du personnel pour les aspects relatifs au bien-être au travail.
  • Participer aux procédures « premiers secours ».
  • Assurer le suivi administratif des documents, dossiers et rapports relatifs au bien-être au travail.
  • Centraliser les informations relatives au registre de faits de tiers (violence de tiers à l’encontre du personnel de l’entreprise).
  • Organiser des réunions permettant des échanges relatifs au bien-être au travail.
  • Organiser son travail en tenant compte des délais et des priorités et en veillant à optimiser l’utilisation des ressources.
  • Préparer les réunions de travail relatives à la prévention sécurité et au bien-être au travail.
  • Assister l’employeur dans l’élaboration du plan global de prévention sur base des priorités établies par la ligne hiérarchique.
  • Rédiger des avis relatifs aux procédures en cas d'incendie.
  • Rédiger des avis sur l'hygiène, les facteurs d'ambiance et d'organisation des lieux et des postes de travail.
  • Rédiger des rapports d'information et des recommandations à l'attention de la ligne hiérarchique et de l'employeur.
  • Rédiger le rapport annuel relatif à la gestion des risques.
  • Alerter l'employeur en cas de risque relatif au bien-être des travailleurs.
  • Mesurer les facteurs relatifs aux ambiances de travail (éclairage, température, degré d'humidité, vitesse de l'air, ventilation, entre autres).
  • Rappeler à l'administration le respect des règles en matière de bien-être au travail.
  • Rappeler au personnel les principes de l'ergonomie à respecter dans l'exercice de leur fonction.
  • Rappeler les mesures de sécurité à prendre au personnel de terrain.
  • Rappeler les mesures ou activités de prévention à appliquer pour éviter les incidents et les accidents.
  • Vérifier l'adéquation des techniques et conditions de travail.
  • Se tenir au courant des évolutions relatives à la législation et aux évolutions en matière de bien-être au travail.
  • Informer l'organisation et ses membres au sujet des droits et obligations relatifs au bien-être au travail.
  • Prendre connaissance des méthodes et procédés de travail et proposer des mesures pour réduire les risques qui en découlent.
  • Présenter les informations relatives à l'analyse des risques de l'administration aux représentants de la ligne hiérarchique et de l'autorité.
  • Répondre aux questions relatives au bien-être au travail.
  • Investiguer au sujet des causes des accidents de travail.
  • Observer le contexte des incidents pour mieux comprendre ce qui s'est déroulé et proposer des solutions.
  • Récolter les informations pertinentes et procéder à l'enquête à l’occasion des accidents de travail.
  • S'entretenir avec les membres de l'administration au sujet d'incidents qui concernent leur bien-être au travail afin de recevoir des informations par rapport aux incidents.
  • Visiter les lieux de travail.

FPLANU

  • Estimer les risques et leur importance.
  • Collaborer avec le bourgmestre et le représentant de chaque discipline afin d’actualiser les plans d’urgence et d’intervention, d’organiser des exercices, d’évaluer des situations d’urgence et des exercices, d’établir l’inventaire et l’analyse des risques et enfin d’organiser l’information préalable sur la planification d’urgence.
  • Conseiller sur les mesures à prendre dans le cadre de manifestations de grande ou de moyenne importance ou pour les évènements provoquant de grands rassemblements de personnes.
  • Coopérer avec des acteurs internes et/ou externes en favorisant les échanges et en étant attentif aux objectifs communs.
  • Participer au comité communal de coordination.
  • Assurer l’information du personnel communal sur la planification d’urgence et sur le rôle de chacun en cas de crise.
  • Assurer un point d’entrée unique et une coordination en terme sécurité pour les évènements se produisant sur le territoire de la commune.
  • Assurer le suivi et le secrétariat de la cellule de sécurité.
  • Etablir des procédures selon des scénarios repris dans l’inventaire des risques.
  • Etablir un Plan Communal d’Urgence et d’Intervention (PUI) en collaboration avec les différentes disciplines.
  • Ouvrir un accès en cas de crise, aux locaux et mettre en œuvre le comité de coordination (intendance, convocation, assurer le secrétariat).
  • Veiller à l’installation et à la gestion d’un local dédicacé à la fonction du comité de coordination.
  • Estimer les risques et leur importance.
  • Mettre à jour les plans d'urgence et d'intervention communaux.
  • Réaliser un inventaire et une cartographie des risques sur le territoire communal et procéder à leur évaluation.
  • Enquêter sur le terrain pour objectiver les risques et leur importance.
  • Mobiliser les intervenants en cas de crise et de déclenchement du plan d’urgence et être disponible 24h/24h et pouvoir intervenir rapidement.

Aptitudes

SAVOIR

Le conseiller en prévention doit disposer des connaissances professionnelles indispensables à son exercice :

  • Connaissance des réglementations de référence de l'organisation.
  • Connaissance des réglementations et procédures en vigueur dans le service.
  • Connaissance du fonctionnement global de la Commune.
  • Connaissance de la réglementation en matière de bien-être au travail.
  • Connaissance de la réglementation en matière de gestion de crise et de la planification d’urgence.
  • Connaissance du code de la démocratie locale et de la décentralisation.
  • Maîtrise des connaissances théoriques et pratiques nécessaires à l'exercice de sa fonction.
  • Connaissance de l'ensemble des institutions et des opérateurs agissant dans le giron de la Commune.
     

SAVOIR FAIRE et SAVOIR-ETRE

  • Faire preuve de conscience professionnelle en acceptant et respectant les règles institutionnelles, en gardant le souci du respect de sa mission telle qu’elle est définie par le code du BET et par l’autorité, démontrant par-là son professionnalisme.
  • Savoir communiquer correctement tant oralement que par écrit.
  • Avoir le sens des responsabilités.
  • Etre particulièrement consciencieux dans son travail.
  • Etre capable d’organiser son travail avec méthode et efficacité.
  • Intégrer dans sa pratique professionnelle l’évaluation permanente de son travail.
  • Etre capable de maximiser les potentialités des moyens informatiques mis à sa disposition.
  • Manifester le respect d’autrui par un savoir-vivre adapté.
  • Faire preuve d’ouverture d’esprit, de sens critique, de créativité.
  • S'adapter au changement.
  • Par sa réflexion, être capable non seulement d’intégrer les changements, mais de le susciter dans une perspective dynamique d’amélioration du service à la population.
  • Avoir la volonté de penser son travail dans une perspective continuelle de recherche de l’optimalité.
  • Etre flexible en fonction des besoins des services.
  • Etre intègre et impartial.
  • Faire preuve de discrétion et de réserve.

2. Organisation du recrutement

2.1. Diplômes

Formation de conseiller en prévention niveau II.

Formation de fonctionnaire responsable de la planification d’urgence.

2.2. Expérience professionnelle

Disposer d’une expérience professionnelle pertinente est un atout.

2.3. Appel à candidatures

Un appel à candidatures est lancé sur le site internet de l’Administration communale, dans les bureaux du FOREM, sur JobCom et sur l’ARCoP (Association Royale des Conseillers en Prévention).

Pour être recevables, les candidatures (lettre de motivation + C.V. + copie diplôme) sont à adresser par COURRIER POSTAL, à l’attention du Collège des Bourgmestre et Echevins, pour le 30.06.2019 au plus tard, date de la poste faisant foi.

2.4. Organisation d’épreuves de sélection

La sélection s’effectuera en plusieurs étapes :

  1. Sélection sur base des curriculum vitae reçus : Seront sélectionnés les candidats présentant les diplômes et/ou les expériences professionnelles les plus pertinentes ;
  2. Une épreuve orale permettant de juger les capacités techniques, la motivation et l’adéquation au poste à pourvoir. Cette épreuve pourra également comprendre une petite épreuve écrite pour évaluer l’expression écrite, l’esprit de synthèse et les capacités techniques des candidats.

Au cas où un nombre élevé de candidats seraient sélectionnés sur base des curriculum vitae, une épreuve écrite supplémentaire sera organisée avant ou après l’épreuve orale. Dans ce cas, les épreuves écrite et orale vaudront chacune pour 50 points. Les candidats doivent obtenir 60% par matière et 65% sur l’ensemble des épreuves pour être lauréat.

2.5. Organisation du jury

Le jury sera constitué par le Directeur général.

3. Contrat proposé

Il sera proposé un premier contrat à durée déterminée pour une période de 6 mois.

Barème : B1

4. Contact

Administration communale

Madame Sophie BAUSSART

Rue de Marchienne 5

6110 MONTIGNY-LE-TILLEUL

Téléphone : 071/609.824 entre 9h et 12h et entre 14h00 et 15h30