Personal tools
Home Ma commune Vie Politique Déclaration de politique communale
Document Actions

déclaration de politique communale

La déclaration de politique générale communale est un texte fondamental qui exprime la ligne de conduite de la majorité communale pendant les six ans de sa législature. Cette déclaration a été votée lors du Conseil Communal du 19 novembre 2015 dans le respect de l’article L1123-27 du Code de la démocratie locale et de la décentralisation.

Continuer à investir pour l’avenir des Montagnards et des Landelins !

 
Version PDF


Introduction

 

Conformément aux dispositions du Code wallon de la démocratie locale et de la décentralisation, la majorité montagnarde a le plaisir de présenter au Conseil communal sa déclaration de politique communale pour la suite législature 2013-2018.

 

Cette présentation intervient 3 ans après les élections communales, dans des circonstances bien malheureuses, suite au décès de notre Député-Bourgmestre, Véronique Cornet.

 

Ainsi, même si la majorité a été élargie, la volonté commune des femmes et des hommes présents dans ce nouveau Collège est de poursuivre le travail initié par la majorité précédente, sans ignorer pour autant la prise en considération des sensibilités propres aux deux familles politiques concernées.

 

Certes, le contexte devra nous inciter à la prudence en matière budgétaire mais celle-ci ne nous empêchera pas de mener à bien toute une série de projets.

 

Cette deuxième partie de la législature en cours sera axée sur la confirmation de ce qu’est, à notre estime, la première fonction de la commune : garantir un cadre de vie agréable, où chacun peut se sentir en sécurité, un accueil de qualité, une information objective et permanente du rôle assumé par chacun de ses services, une écoute sans faille de tous ses citoyens.

 

-      Sécurité/Mobilité

-      Environnement/Urbanisme

-      Enseignement

 

Un enseignement communal de qualité, des lieux propices à la pratique du sport, des routes sécurisées fréquentées sans appréhension par les piétons et autres usagers faibles, des espaces de détente et de convivialité, une politique urbanistique préservant le caractère semi-rural de notre commune, une assistance aux aînés pour qu’ils puissent bénéficier d’une aide accrue leur permettant d’envisager le bien-être à domicile le plus longtemps possible, un soutien actif aux jeunes, une activité culturelle florissante mettant en exergue la richesse de notre patrimoine, une attention particulière au bien-être des animaux, autant d’axes qui retiendront toute l’attention de la majorité actuelle. Le Collège ne ménagera pas ses efforts pour assurer une gestion performante permettant la réalisation des projets en cours ou à venir.

 

Voici les engagements concrets de la majorité MR-PS pour les 3 prochaines années.

 

Nous continuerons à miser sur les synergies entre la Commune et le CPAS dans l’intérêt de notre population.

 

Nous continuerons à améliorer et à mettre en perspective de manière transversale le travail et les compétences de nos mandataires et de notre personnel communal pour garantir le meilleur service public à nos concitoyens, en nous appuyant sur des études et avis éclairés, en ouvrant l’éventail des possibilités pour ne retenir que celles qui garantissent l’avenir de notre Commune en privilégiant le développement durable…

 

Nous travaillerons encore et encore pour défendre Montigny-le-Tilleul, Landelies et leurs habitants.

 

 

1 – Sécurité et Mobilité

 

Sécurité

 

Notre première préoccupation et est restera la sécurité. Une police visible et efficace.

 

Cela se traduit par :

 

·         Le financement utile de la mission de police en termes d’hommes et d’équipements. Ainsi, la dotation de la zone de police a été augmentée ces dernières années. Miser sur la sécurité de tous, c’est notre mission première. Le cadre de notre police locale est plus que complet. La norme KUL, qui régit la police, considère qu’il faut un inspecteur par tranche de 4000 habitants. Notre commune a visé encore plus loin, puisque nous disposons aujourd’hui d’un inspecteur pour 1500 habitants.

·         Par ailleurs, afin d’être toujours plus à la disposition des concitoyens, les heures d’ouverture de notre commissariat ont été renforcées ;

·         La poursuite des partenariats avec la police fédérale (renfort de la police à cheval, chiens policiers,…).

·         La multiplication des opérations gratuites de technoprévention :

 

o   Lors des périodes de congé en maintenant et en renforçant l’opération « Vacances sans soucis/ Police veille ».

o   Maintenir des conseils de prévention contre le vol :

 

-      avec les candidats bâtisseurs lors de l’étude des plans de leur maison ;

-      avec les nouveaux habitants lors de leur accueil dans notre entité et lors de la visite policière visant à la vérification du domicile pour renforcer la démarche ;

-      avec les commerçants, en étudiant avec eux, notamment lors de leur installation, le moyen de protéger leur commerce ;

-      à l’approche des fêtes de fin d’année en renforçant les patrouilles de surveillance et en développant les réflexes citoyens.

 

·         Le Collège souhaite augmenter la présence des agents de quartier sur le terrain afin d’aller à la rencontre des besoins sécuritaires de la population. Cela se fera concrètement par des actions de terrain et des opérations de communication via notamment des toutes-boites.

·         Des caméras ont été placées à plusieurs endroits publics de notre commune, nous veillerons à évaluer leur fonctionnement.

·         L’éducation et l’information des citoyens :

 

o   En défendant la stricte application des lois et règlements de police administrative (pollution, civisme, assuétudes) et urbanistiques (bâtiments insalubres, abandonnés, chancres) ;

o En organisant des conférences sur les possibilités de garantir la sécurité de ses biens (maisons ou commerce) ou sa sécurité personnelle (cybercriminalité, drogues, assuétudes, …)                           

                opérations publics cibles ;

o   En maintenant les deux réunions citoyennes par an et celles précédant les travaux dans notre entité ;

o   En déclinant ces réunions par quartier et en développant le réflexe citoyen de « solidarité » entre voisins (privilégions la prévention par la rencontre et le dialogue) ;

o   L’Echevin des quartiers sera le lien entre la Commune et la population. Il veillera à informer celle-ci sur les règlements en vigueur dans la commune et les différents quartiers. En partenariat avec les services de police, le fonctionnaire sanctionnateur, le service de l’environnement et les ouvriers communaux, il mettra en œuvre les actions de prévention et d’information qui provoqueront un phénomène d’émulation pour mieux vivre ensemble. De même, il soutiendra les initiatives citoyennes émanant des quartiers. Le travail de l’Echevinat des quartiers couvre les matières de la sécurité, de la mobilité, de l’environnement et de la cohésion sociale. Ainsi, un Partenariat Local de Prévention a été initié sur le quartier de Malfalise. Au vu de cette première expérience positive, l’Echevin des Quartiers veillera à la mise en place de nouveaux PLP afin de renforcer la cohésion et la communication entre les autorités communales, la police et les citoyens d’un quartier ;

o   En renforçant le « re-contact » citoyen après un vol pour permettre à chacun de suivre l’évolution de son dossier ;

o   En protégeant les familles et les enfants par le soutien au travail réalisé dans les écoles, les mouvements de jeunesse, les clubs sportifs et associations culturelles, le Conseil communal des enfants et le Conseil de la jeunesse, le Conseil consultatif des Aînés et le CPAS ;

o   En luttant contre l’isolement des personnes âgées et assurant leur protection par un partenariat étroit entre les agents communaux, le CPAS et la police.

 

Mobilité

 

·         Concrétiser avec la population, le vaste chantier du plan de mobilité qui intégrera les questions de sécurité posées par l’agencement de nos voiries (et la vitesse sur celles-ci), de nos trottoirs et stationnements. Il intégrera la question de l’utilisation de notre commune comme itinéraire de délestage aux heures de pointe et privilégiera la mobilité des usagers plus faibles. Les deux premières phases sont désormais terminées. Les plans d’actions suite à cette étude devront être mis en place dans les prochains mois.

·         Concrétiser et hiérarchiser les aménagements dictés par le plan de mobilité.

 

o   Poursuivre dans ce cadre la réfection des voiries, les aménagements de sécurité et mettre en œuvre un plan trottoir en pensant aux usagers faibles (nos voiries étant presque toutes en ordre, nous pouvons faire les trottoirs) ;

o   Poursuivre le remplacement de la signalisation et l’installation de radars préventifs et répressifs ;

o   Répondre aux problèmes de stationnement dans le cœur de la commune en gardant à l’esprit l’accès aux services publics et aux commerces.

 

2 – Environnement

 

Poursuivre notre combat pour une commune propre, entretenue, verte et soignée ! :

 

·         Avec l’action conjuguée des ouvriers communaux, de l’éco-conseiller, de la police, du fonctionnaire sanctionnateur, des responsables de l’urbanisme et du logement, de l’ICDI…et le soutien de tous nos habitants !        

                                    Opérations publics cibles.

·         En faisant respecter les lois et règlements par l’information, la prévention, l’éducation et la répression.

·         En sensibilisant les enfants et les jeunes de manière positive (initiatives et concours dans les écoles, soutien des projets portés par le Conseil communal des enfants, le Conseil de la jeunesse, les mouvements de jeunesse) et en abordant ce qui est vécu comme incivilités avec le même regard (murs de tags, défis propreté par quartier, …)

·         Une quinzaine de la propreté est organisée depuis 3 ans, tout comme la participation de notre commune à la quinzaine de l’eau, aux actions de prévention de l’ICDI avec les publics cibles, la semaine de l’arbre,…Ces initiatives portent leurs fruits et doivent être renforcées. Il s’agit d’occasions afin de réunir l’ensemble des acteurs de la commune (quartiers, écoles, mouvements de jeunesse, conseil consultatif de la jeunesse) autour du thème de la propreté de notre commune !

La « Chasse aux Cochons », cette quinzaine consacrée à la sensibilisation de notre population (petits et grands) à la protection de notre environnement, à la propreté dans notre commune, connaît un succès grandissant depuis trois ans. Ce projet sera étendu à d’autres quartiers, autres que la Vallée des Pommiers, Malfalise et Landelies. La distribution de poubelles de voiture et la sensibilisation au sein des écoles seront poursuivies.

·         Le Collège souhaite étudier la possibilité de la création d’un PCDN (Plan Communal de Développement de la Nature) sur notre commune. Ce programme d'actions pourrait permettre de maintenir, développer et restaurer la biodiversité au niveau communal en impliquant tous les acteurs locaux.

 

Environnement et Service public

 

·         Un nouveau Parc à Conteneurs avec des horaires d’ouverture plus larges a été inauguré il y a deux ans.

·         Accompagner l’ICDI dans sa mission de collecte et de traitement des déchets en préservant les finances communales. Examiner avec l’intercommunale, les partenariats utiles dans l’intérêt du citoyen (rapport coût/service public) et afin de préserver notre environnement (poubelles à puces, ramassage des déchets verts, ressourcerie,…). Nous souhaitons renforcer le système de poubelles à puces. Mis en place depuis presque deux ans, celui-ci semble porter ses fruits et un certain nombre de nos concitoyens ont ainsi réduit leur production de déchets et ainsi leur facture en la matière. Nous souhaitons continuer à organiser des colloques sur des thématiques précises en matière de gestion des déchets ou encore poursuivre la sensibilisation de nos concitoyens à une gestion plus intensive de ceux-ci.

·         Maintenir le ramassage des déchets verts et le taxi-déchets du CPAS.

·         Encourager les initiatives privées de traitement des déchets, d’épuration des eaux et de réhabilitation des chancres.

 

 Environnement et Energie

Notre commune donne l’exemple !

 

·         Poursuivre la chasse au gaspillage dans tous les bâtiments publics avec le concours des usagers (écoles, académie, foyer culturel et salles polyvalentes) et les partenaires adéquats.

·         Poursuivre les investissements dictés par l’audit énergétique (chauffage, châssis, toits,…). Les investissements sont en la matière sont quasi terminés, il y aura donc lieu de les évaluer en cours de route. Le taux d réalisation de l’audit énergétique est proche des 85% actuellement.

·         Dans tous les bâtiments publics, les robinets et chasses d’eau ont été remplacés par des dispositifs économiseurs d’eau et les agencements électriques par des ampoules plus économiques (LED) et des détecteurs de présence. Il faudra veiller à l’entretien de ces investissements.

 

 

                                             3 – Urbanisme et aménagement du territoire

 

Protéger notre cadre de vie et notre commune d’une vision régionale visant à densifier les constructions et la population dans les centres et ainsi éviter les problèmes de mobilité, de stationnement et de sécurité. Ceci afin de respecter les attentes de la population.

 

Nous voulons :

 

·         Le Collège est toujours en attente d’instructions du Gouvernement wallon du Codt, qui va impulser des nouvelles règles et procédures d’urbanisme. En fonction du Codt, la commune envisagera ou pas de réviser le règlement communal d’urbanisme avec la population.

·         Poursuivre le renforcement du travail de la Commission Consultative de l’Aménagement du Territoire et de la Mobilité.
Avis sur tous les dossiers : Permis d’urbanisation (lotir), projets multirésidentiels, grosses activités commerciales, activités tertiaires importantes, projets communaux importants (bâtiments, voiries, articles 127), permis dérogatoires.

·         Avoir une vision de l’aménagement du territoire et du domaine public afin que chacun se sente respecté.

·         Lutter contre les infractions urbanistiques et les chancres.

 

 

                                                                     4 – Logement

 

Logement sociaux

 

Notre commune, dans le respect de tous et au regard du chiffre de sa population et de sa réalité sociale, a assumé ses obligations en la matière. Nous défendons l’autonomie du Logis montagnard (pas d’absorption dans une plus grande structure) et devons, à cet égard, mener une politique à la mesure de nos moyens. Soit un nombre de logements dont nous pouvons assurer sur le long terme la pérennité et l’entretien. De nouveaux logements ont été construits récemment, certains ont été mis en vente, d’autres ont été mis à la location. Ces opérations ont été faites en veillant à l’accessibilité via l’obtention d’emprunts à tarifs préférentiels pour les salaires moyens. Une attention particulière a aussi été donnée afin que ces nouveaux logements soient facilement adaptables pour les personnes à mobilité réduite. Mais la majorité MR-PS ne défendra pas la construction de nouveaux logements durant la fin de la législature, l’accent sera mis sur la rénovation et l’entretien des logements existants.

 

Place des Aînés

 

Au travers de l’action du CPAS et de nos services communaux, nous développons des services qui garantissent l’autonomie des aînés (petits boulots, infirmières à domicile, aides familiales, courses, Montybus,…) Nous défendons une politique qui permette aux aînés de rester à Montigny-le-Tilleul par la rénovation de logements de qualité adaptés. Le soutien aux initiatives privées devrait permettre de telles réalisations dans le cadre d’un partenariat public-privé. Nous souhaitons poursuivre et accentuer toutes ces actions permettant aux aînés de rester chez eux dans les meilleures conditions d’accompagnement.

 

Qualité de l’habitat

 

Notre commune veille au respect des prescriptions urbanistiques.

Nous refusons les divisions de logements et les immeubles à appartements démesurés. Nous voulons faciliter l’accès du citoyen à l’information générale du règlement communal d’urbanisme et aux normes en vigueur (CWATUP,Codt…) par la désignation d’un « Monsieur CWATUP » ou « Monsieur Codt » (que peut-on faire et ne pas faire ?) et par la mise en ligne de ces informations dans un langage simplifié.

 

      5 – Bien-être animal

 

Veiller au bien-être des animaux, c’est aussi veiller à l’équilibre des personnes. L’animal occupe une place prépondérante chez nos citoyens. En Wallonie, 42% des ménages ont au moins un animal de compagnie. Domestiques ou « sauvages », les animaux ont droit de cité à MLT/L.

Leur rôle s’est considérablement développé au cours des années. Aide pour les personnes en  situation de handicap, pour les services de police, soutien moral chez les personnes seules, isolées ou malades, rôle éducatif et d’épanouissement chez les enfants, lien social entre les habitants, …

Un échevin du bien-être animal : pour quoi faire ? Mettre en place des mesures visant à promouvoir ces rôles et centraliser l’ensemble des aspects y afférents, autrement dit définir une véritable politique au sein de la commune en offrant des solutions respectueuses des animaux aux problèmes éventuels.  Des actions concrètes pour le bien-être animal telles que le placement de nichoirs, d’hôtels pour insectes, d’abris d’hiver pour hérissons vont dans ce sens.

Un changement de législation est en cours : celle-ci évolue vers la reconnaissance du statut d’être sensible de l’animal, capable de souffrir et de ressentir. Nous devons, via cette nouvelle compétence communale, rendre la plus vivace possible cette notion d’être sensible.

Eduquer, sensibiliser, informer les détenteurs et futurs détenteurs afin d’atteindre pleinement cet objectif de bien-être animal dans la réalité quotidienne demande persévérance et pédagogie proactive.

A cet égard, il convient de souligner l’indispensable synergie entre tous les acteurs de terrain dont les médecins vétérinaires, la SRPA de Charleroi, la Fédération Cynologique Internationale, Natagora, entre autres, et de développer des collaborations avec ces partenaires privilégiés. Le PCDN sera également un des outils permettant de mettre en place des projets communs.

 

6 – Enseignement

 

La majorité défend l’enseignement communal, ses enseignants et tous ses élèves !

 

Nous voulons :

 

·    Poursuivre les investissements dans les bâtiments scolaires et le matériel pédagogique :

o   Nouvelle école des Fougères, agrandissement de la rue de Marbaix. Ces travaux seraient difficilement subsidiables sur les seuls fonds propres de la commune. C’est pourquoi le Collège continuera à chasser les différents subsides existants et à revendiquer avec insistance des moyens supplémentaires afin de tenter de réaliser ces différents projets. Cependant, vu le contexte économique et les finances publiques régionales, les subsides sont aujourd’hui loin d’être acquis !

 

o   Mieux loger l’Académie de musique afin de garantir un enseignement de la danse, des arts parlés et de la musique de la meilleure qualité possible et d’offrir un cadre de travail adéquat et agréable tant aux élèves qu’aux professeurs.

·   Poursuivre les projets pilote « Sciences », « Langues » et « Culture »,…

·   Financer un encadrement scolaire de qualité pour les surveillances de midi et du soir.

 

Poursuivre nos investissements en matière d’enseignement communal afin que celui-ci continue à donner les meilleures bases possibles aux élèves et leur garantir ainsi le meilleur avenir qui soit. La qualité de notre enseignement communal et la création d’un espace sécurisé et sécuritaire autour de nos écoles doivent rester nos priorités.

 

7 – Jeunesse

 

Force est de constater un désintérêt certain des jeunes pour la politique en général. A nous, élus locaux, de miser sur ce qui les intéresse vraiment. Etre à l’écoute de leurs besoins, tenter d’y répondre, favoriser le dialogue et les associer dans certains projets, veiller à concrétiser leurs propositions et suggestions réalistes. Notre objectif est de permettre aux jeunes de prendre leur place d’acteur dans une société en pleine évolution, où ils peuvent affirmer et défendre leur point de vue, développer certaines valeurs, comme la citoyenneté, avec ses droits et ses devoirs, le sens critique, la solidarité, le vivre-ensemble. Nous devons travailler avec le jeune en tant qu’individu à part entière, le soutenir et l’orienter.

Par ailleurs, sans préjuger des capacités budgétaires, des contraintes et du degré de faisabilité d’une telle structure, il nous semble opportun d’initier une réflexion quant au lieu qui pourrait, à terme, devenir le centre de parole et d’échanges ouvert à tous les jeunes de l’entité.

 

8 – Gestion de la Commune

 

Finances

 

Tenir le cadre financier en gérant les finances communales de manière performante et en préservant nos habitants.

 

Nous voulons :

 

·         Intégrer les difficultés budgétaires du Fédéral et de la Région wallonne.

·         Hiérarchiser les dépenses

·         Rechercher un maximum de subventions possibles.

·         Poursuivre notre combat contre le gaspillage (rationalisation des marchés publics, investissements écologiques : économiseurs d’eau, d’énergie, de carburant, de fournitures, …).

 

Faire mieux avec la même chose !

 

Personnel communal

 

 

Qu’ils évoluent à la Commune ou au CPAS, ce sont nos « bras droit ». En pleine concertation et dans le respect total de chacun, nous reverrons le cadre et les statuts.

Ceux-ci devront figurer les contours d’une administration compétente, moderne et performante.

Chacun se verra reconnu dans l’administration en intégrant ses besoins de formation, de progression de carrière et d’évolution pécuniaire.

 

Mais cette reconnaissance doit aussi venir du citoyen. Si un service public de qualité suppose un personnel compétent et accueillant, l’administration et nos écoles sont en droit d’attendre du citoyen et des clients du service public une légitime reconnaissance. Nous sommes de plus en plus confrontés à une évolution des mentalités où les valeurs de respect et de politesse se perdent, que ce soit à l’égard du personnel communal (Etat civil, urbanisme, ouvriers communaux), du personnel de CPAS ou de nos enseignants. Nous avons profité  de l’entrée dans le nouvel Hôtel de ville pour susciter la réflexion et des comportements plus adéquats (un sourire peut rapporter gros !). Les cadres de la commune et du CPAS y veilleront avec le soutien appuyé des échevins et Président de CPAS.

 

Une réflexion sera menée pour examiner les possibilités d’hébergement du service exécution et de stockage des matériaux.

 

Le nouvel Hôtel de ville a entraîné le développement de « bonnes pratiques » : même système de management, d’évaluation, échanges de bonnes pratiques, … Ainsi le guichet de l’accueil a vu évoluer 2 agents, lesquels sont à même de répondre avec compétence et disponibilité aux demandes des citoyens quand cette réponse ne prend pas plus de deux minutes. Au-delà, le citoyen est désormais orienté vers le service requis. De même, ils remettent tous les documents utiles aux citoyens (en vue de désengorger les services) et assurent la permanence téléphonique et la gestion du courrier. Poursuivons tous les efforts formulés en la matière. Enquête de satisfaction de la population…

Il y aura également lieu d’évaluer sur tous les aspects énergétiques l’efficacité de ce nouvel hôtel de ville.

 

 

                                              9 – Accueil et information des citoyens –

                                                        Promotion de la commune

 

Outils de l’accueil et de l’information du citoyen

 

Nous voulons :

 

·          Améliorer encore et toujours l’information du citoyen :

 

o   Par le maintien de l’info-contact, la rénovation et la dynamisation du site internet et de sa newsletter ;

o   En organisant des réunions citoyennes et des réunions décentralisées avec l’échevin des quartiers ;

o   En maintenant les réunions pré-travaux et travaux organisées par le Bourgmestre et l’échevin des travaux et qui sont aussi l’occasion de sensibiliser la population aux vecteurs de communication… ; En informant au mieux via la newsletter, les divers canaux de communication, ou encore des courriers ciblés à la population des différents travaux sur notre commune et ce par quartier ;

o   En réalisant diverses publications telles que des documents simplifiés sur les règles en vigueur point de vue urbanistique, règlement de police.

·         Soigner l’information des conseillers communaux par l’accès de chaque formation politique aux renseignements qui les intéressent.

·         Développer la journée de l’accueil du citoyen et enrichir les documents mis à sa disposition.

·         Favoriser les initiatives citoyennes comme les fêtes de quartier (support logistique et de sécurité) et la fête des voisins.

·         Appuyer les initiatives et le travail de nos petits commerçants au travers de la mise en place et du soutien de l’association des commerçants, d’un portail internet des commerçants à votre service, de l’info-contact, des supports logistiques.

·         Poursuivre notre soutien logistique et financier aux clubs sportifs, associations culturelles et mouvements de jeunesse qui font battre le cœur de notre commune :  

o   Dans ce cadre, les règlements ont été revus afin de privilégier les Montagnards et les Landelins (mise à disposition de salles, tarifs préférentiels et priorité d’occupation) ;

o   ICML, cette asbl qui vise à promouvoir notre commune ainsi que la culture au sein de celle-ci a vu ses statuts changés. ITML a ainsi été dissoute afin de rassembler les énergies et les moyens en ouvrant les portes à chacun ;

o   Un festival pop/rock a été créé il y a deux ans afin de mettre en valeur notre commune et les talents de notre région. Le soutien a cet événement sera poursuivi ;

o   L’échevinat de la promotion de la commune est chargé de dynamiser, au travers d’initiatives transversales, les politiques culturelles, touristiques et de valoriser les atouts de notre entité au travers de son commerce de proximité ;

o   Nos clubs et associations doivent voir leurs projets soutenus et valorisés. Etre membre d’un de ces clubs tout en habitant l’entité doit constituer un différentiel positif dans les soutiens financiers et logistiques. Les règlements sur les subsides et l’occupation des salles communales ont été évalués et revus avec chaque acteur de terrain en intégrant cet élément. Les mouvements de jeunesse seront également soutenus.

·         Faire en sorte que nos Aînés restent Montagnards et Landelins en maintenant les services et activités mis à leur disposition : Montybus, aide familiale, infirmière à domicile, courses à domicile, Conseil consultatif des Aînés, loisirs,…Tout en restant à l’écoute des nouveaux besoins (habitat dans le cadre d’un partenariat public-privé).

 

Activités au cœur de Montigny-le-Tilleul

 

C’est la fête !

 

Les fêtes de la jeunesse, de la famille, des sports font place depuis 3 ans à une grande manifestation au cours de laquelle petits et grands, jeunes et moins jeunes, sportifs, amateurs de culture,…se retrouveront pour faire la fête ensemble. Cette manifestation connaît un succès grandissant d’année en année. Il y a donc lieu de le maintenir et de l’amplifier. Les différents cercles, associations, mouvements de jeunesse, CCJ, CCE, CCA y auront la possibilité de se retrouver et de conjuguer leurs énergies pour faire retentir le cœur de notre commune. Les commerçants seront associés à cet évènement.

 

                                                                       10 – Sports

 

Le Hall sportif doit être le lieu de tous les sports. En concertation avec les clubs sportifs et la commission sportive, les horaires ont été examinés et revus pour faire de la place à chacun. Priorité sera donnée aux clubs qui accueillent le plus de Montagnards et de Landelins.

 

Les journées sportives organisées par la Commission sportive au profit de l’ensemble des classes primaires de l’entité ont été développées et intensifiées. Désormais, l’ensemble des élèves de la première à la sixième primaires des écoles tous réseaux confondus, bénéficient de cette activité annuelle. Ces initiatives continueront à être soutenues !

 

Les activités annuelles seront maintenues : journée Handysports, cross inter-scolaire, tournoi inter-classes, jogging de la commune…

 

Le sport à l’école sera soutenu par :

-      l’acquisition de matériel sportif et de psychomotricité adéquat.

-      les initiatives portées avec l’ADEPS et les clubs de l’entité.

 

Des travaux au niveau du hall sportif sont programmés afin d’améliorer le cadre et l’accueil des sportifs. 

 

                                                         11 – Famille, Enfance, Aînés

 

Paradismômes sera soutenu dans sa dynamique d’accueil extra-scolaire de qualité. Les échevins de l’enfance et de la jeunesse veilleront à la coordination et à la concertation avec les partenaires de l’accueil pour accroître la visibilité de l’offre et garantir l’information aux familles de ce qui existe sur la commune.

 

Le Conseil communal des enfants, le Conseil de la jeunesse et le Conseil consultatif des Aînés seront maintenus, renouvelés et soutenus. Ils doivent être des partenaires de choix avec lesquels nous penserons et concrétiserons les politiques qui les concernent.

 

                                                       12 – Santé et Affaires sociales

 

Santé

 

Sous l’égide de l’échevin de la santé et en partenariat avec les associations concernées et la Communauté française, nous poursuivrons notre travail d’information et de prévention en la matière.

 

Dans le cadre de la journée de la santé, nous profiterons de nos excellentes relations avec l’ISPPC pour mener des campagnes de prévention et de dépistage (hypertension, diabète, cholestérol…).

 

Le cycle de conférence déjà entamé sous la précédente législature sera maintenu et élargi.

 

Personne handicapée et/ou à mobilité réduite:

 

Nous veillerons à son intégration au travers de l’exercice de nos différentes missions scabinales. Le Conseil consultatif de la personne handicapée poursuivra son travail, lequel sera valorisé par le biais de diverses initiatives.

 

Quant au « Transport social», il poursuit sa mission !

 

Affaires sociales

Une réflexion sera initiée sur l’opportunité d’inscrire notre commune dans le prochain Plan de cohésion sociale des villes et communes de Wallonie. Après une première programmation 2009-2013, le plan a été reconduit pour la période 2014-2019.

Ayant pour objectif d’assurer à tous l’égalité des chances, l’accès effectif aux droits fondamentaux et au bien-être économique, social et culturel, il permet de coordonner et développer des initiatives communales pour favoriser, notamment, les contacts sociaux, les rapports entre les différentes générations et les différentes cultures.

 

 

 

Renseignements
maison.gif Administration Communale
Rue de Marchienne, 5
6110 Montigny-le-Tilleul
telephone.gif 071/51.88.10
fax.gif 071/56.07.48
   
   
 

 
Copyright © 2018 Commune de Montigny-le-Tilleul. Rue de Marchienne, 5 à 6110 Montigny-le-Tilleul - Tél.: +32 71.51.88.10.
Powered by Plone Ce site a été développé dans le cadre du projet CommunesPlone.org Avertissement