Navigation
 
Personal tools
Document Actions

Espèces invasives

Une espèce invasive est une espèce exotique qui, une fois introduite par l'homme, se comporte comme un envahisseur au détriment de nos plantes et/ou animaux sauvages

Plantes invasives

  Plus d'infos ?

 

Impact environnemental

Les plantes invasives sont la deuxième cause d’extinction des espèces dans le monde, après la destruction des habitats. Débarrassées de leurs ennemis naturels, ces espèces exotiques en profitent pour se développer à tort et à travers. Leurs impacts se manifestent d’abord sur la végétation sauvage petit à petit étouffée par ces plantes invasives. Ensuite, sur les animaux qui ne trouvent plus de nourriture adaptée avec d’abord la disparition des végétariens (incapables de manger ces plantes exotiques) suivi de leurs prédateurs.
Chez nous, 3 plantes se font remarquer par leur pouvoir invasif principalement en bords de cours d'eau: la balsamine de l’Himalaya, la berce du Caucase et enfin, la plus répandue, la renouée du Japon. Ces plantes font maintenant partie intégrale de nos paysages.
 

Impacts sur la santé publique

Certaines de ces espèces posent de véritables problèmes de santé publique. La Berce du Caucase (Heracleum mantegazzianum) peut être la cause de graves brûlures par simple contact avec la peau, après exposition aux UV du soleil. L'Ambroisie à feuilles d'Armoise (Ambrosia artemisiifolia) est une herbacée annuelle d'origine américaine, dont les grains de pollen provoquent des allergies oculaires et respiratoires graves auprès de 10 % de la population des régions envahies.

Impact économique

Les pertes économiques sont multiples et variées : diminution des rendements agricoles, diminution de la valeur des pâturages, coûts liés aux problèmes de santé publique, coûts des herbicides et pesticides, coûts liés à la restauration des milieux naturels, coûts liés à la détérioration des infrastructures, des voies navigables, etc. Elles représenteraient 5% de l'économie mondiale.

Et les animaux ?

Des animaux exotiques causent aussi de sérieux problèmes pour la biodiversité en Wallonie. Citons par exemple:
  • La coccinelle asiatique introduite pour la lutte biologique; Grande prédatrice de pucerons, elle s’attaque aussi à la progéniture de nos coccinelles indigènes. Résultat… une régression alarmante de plusieurs espèces autrefois communes comme la coccinelle à deux points.
  • L’écrevisse américaine qui a conduit au bord de l’extinction notre espèce sauvage à pattes rouges plus sensible aux maladies que sa cousine américaine.
  • La moule zébrée forme des colonies denses sur les berges et étouffe les mollusques et crustacés indigènes
  • La grenouille taureau est extrêmement vorace et se nourrit principalement d'autres espèces de batraciens
  • Les oiseaux comme la bernache du Canada et l’Ouette d’Egypte qui prolifèrent partout sur nos cours d’eau au point de remplacer petit à petit nos canards sauvages.
     

Que faire?

Une seule règle d’or face à cette problématique. Evitez d’introduire chez vous des espèces exotiques. Un doute sur l’origine de la plante, sur son caractère envahissant? Alors jouez la règle de la sécurité et ne les introduisez pas chez vous.
Si vous ne pouvez vous empêcher d’acheter des plantes exotiques, alors préférez des variétés stériles ou issues de croisements horticoles (hybrides, cultivars…) incapables de se naturaliser.

Les opérations d'éradication prennent du temps (plus d’une année) et nécessitent des suivis et vérifications réguliers. Les opérations ponctuelles « coup de poing » sont à éviter car elles sont inutiles.

 
Invasive Alien Species in Belgium




Guide de reconnaissance des plantes invasives le long des cours d'eau


La Balsamine de l'Himalaya

La Berce du Caucase

Les Renouées asiatiques



La coccinelle asiatique

La grenouille taureau

 


 

 
Copyright © 2017 Commune de Montigny-le-Tilleul. Rue de Marchienne, 5 à 6110 Montigny-le-Tilleul - Tél.: +32 71.51.88.10.
Powered by Plone Ce site a été développé dans le cadre du projet CommunesPlone.org Avertissement