Personal tools
Home Culture et loisirs Evenements Environnement / Bien être
Document Actions

Contribuons à l'embellissement de notre cadre de vie en participant aux concours gratuits FACADES FLEURIES ET JARDINS MAYA

Depuis 2009, le concours «façades fleuries» de Montigny-le-Tilleul a vu de très belles réalisations.
Tantôt discrètes, tantôt foisonnantes, ces compositions ont toutes le mérite de contribuer à l’embellissement
de notre cadre de vie.
Cette année, dans le cadre de l’engagement de la commune dans le plan MAYA visant à enrayer le
déclin des abeilles, la catégorie «Jardin au naturel» est remplacée par la catégorie «Jardin MAYA».
Outre l’aspect esthétique, ces jardins seront jugés sur le respect de quelques règles pour attirer les
insectes pollinisateurs:

Priorité aux plantes mellifères indigènes: Les plantes mellifères ont la particularité de produire
nectar et pollen qui attirent les insectes butineurs, source de nourriture pour eux-mêmes et leurs
larves. Les plantes indigènes ont évolué conjointement aux insectes qui les butinent, depuis des
milliers d’années. Pour ces insectes, l’introduction de fl eurs exotiques ou horticoles intéressantes
pour l’être humain par leurs corolles éblouissantes, ne présente pas beaucoup d’intérêt. En effet,
par leur complexité (fl eurs doubles), elles rendent l’accès au pollen ou au nectar impossible ou
n’en produisent tout simplement pas (fl eurs stériles).

Etalement des floraisons durant toute la saison: Au printemps, les premiers bourdons et
abeilles solitaires se précipiteront sur les plantes à bulbes très précoces (jonquilles, primevères,
perce-neige…). Un peu plus tard, c’est au tour des arbustes à déployer leurs corolles (aubépine,
prunellier, églantier…). A la fi n du printemps, une grande diversité de plantes herbacées
s’épanouissent jusqu’à la fi n de l’été (origan, marguerite, bleuet des champs…). Les plantes
grimpantes comme le lierre et les arbres fruitiers sont aussi les bienvenus au jardin.

Aménagement de zones de reproduction et de refuges: Il est important de penser à
l’entièreté du cycle de vie des pollinisateurs: si vous leur donnez le couvert, pensez à
leur offrir le gîte également! Des morceaux de bois ou des briques percées serviront de
lieux de ponte pour les abeilles solitaires.

Suppression des pesticides: il existe de nombreuses alternatives effi caces à l’utilisation
des pesticides disponibles auprès de l’asbl ADALIA (04/379 06 84 ou
www.adalia.be). Par exemple, pour lutter contre les pucerons, il est possible:

– de renforcer la résistance naturelle des plantes avec du purin d’orties,

– de fournir aux prédateurs de pucerons tels que les syrphes des sources de
pollen et de nectar (plantes mellifères),

– de supprimer manuellement les premiers foyers avant qu’ils ne se disséminent
dans toute la culture,

– d’introduire des larves d’Adalia bipunctata (coccinelle indigène).

Plus d’informations sur le plan MAYA et les aménagements en faveur des abeilles auprès du service
environnement au 071/60 98 73

Related content

 
Copyright © 2015 Commune de Montigny-le-Tilleul. Rue de Marchienne, 5 à 6110 Montigny-le-Tilleul - Tél.: +32 71.51.88.10.
Powered by Plone Ce site a été développé dans le cadre du projet CommunesPlone.org Avertissement